dimanche 26 mai 2013

Bonne fête à toutes les Mamans


eh non...
Aujourd'hui je ne vous dévoilerais pas ce qu'ont préparé les enfants pour la fête des mamans, car Lou ayant été malade n'a pas pu donner sa surprise alors il va falloir patienter ;)

J'espère que vous avez toutes étaient gâtées comme il se doit entourées d'amour et de bisous

Excellente fin de week end


mardi 21 mai 2013

mercredi 15 mai 2013

Jardinage chez Alain et Hélène

Ce matin Didier nous a apporté avec nos fruits et légumes frais de la semaine un pot de basilic, j'avais de la ciboulette également à mettre en terre, le temps gris et la terre bien humide en ce moment c'était l'occasion pour nos jardiniers en herbe de s'armer de pelles et de seau pour faire notre petit espace aromates pour nos futurs repas.
Il a fallut déplacer délicatement les petits escargots qui occupaient la place, désherber, creuser et voilà tout est bien planté, la pluie qui depuis arrose régulièrement nos semences devraient nous permettre d'avoir de beaux pieds à venir !


samedi 11 mai 2013

mon métier...


On me dit « quel étrange métier »
Que fais-tu chez toi si donc tu travailles?
J’accueille ces bébés que l’on m’a confiés.
Durant deux ou trois ans, je vais les aimer,
Les écouter, les éduquer et les soigner.

Que de petits repas que je dois préparer,
Que de petites fesses que je dois nettoyer !
Cris et pleurs je dois supporter.
Mais gros câlins vont vite me consoler.
Et quelle somme de tendresse tous m’ont donné !
Promenades, chansons, peinture, pâte à modeler,
C’est sûr, jamais nous pourrons nous ennuyer.
Un beau matin, petit bout’chou va arriver,
Par des parents inquiets il me sera confié,
Et je devrais l’aimer ni trop ni pas assez

Bébé, papa, maman je devrai rassurer
Mais un jour petit bout d’homme va me quitter.
A l’école il ira, il faudra assumer…
Avec un tout petit je vais recommencer…
Patiente et souriante j’essaye de rester.
Je suis fière, c’est un très beau métier !
(auteur inconnu)

samedi 4 mai 2013

INFO : Les bienfaits d’un animal de compagnie


Avoir un animal dans le quotidien de la famille permet souvent à l’enfant de se socialiser mais aussi de se responsabiliser.

Jouer, confier ses secrets, observer, s’en occuper, toutes ces choses simples permettent à l’enfant de s’ouvrir vers l’extérieur.
L’animal de compagnie ne juge pas, l’enfant peut donc lui raconter ses peurs, ses colères, ses envies. Par sa présence et parfois son attention, l’animal est présent pour l’enfant, il semble le comprendre et paraît l'écouter. Cela rassure l’enfant et peut le conforter dans son estime de soi. En effet, l’enfant se sent exister et être important pour « quelqu’un ». Ainsi, l’enfant peut entamer un processus d'intégration sociale, avec moins d’angoisse et d’appréhension.
Tout jeune, l'enfant doit apprendre à se distancer de ses parents et à agir sans eux. L’animal et notamment un chien va favoriser cette prise d'indépendance. Le regard rassurant de son animal permet à l’enfant d’agir sans celui de ses parents. La compagnie de l’animal amène l’enfant à apprendre à gérer des interactions personnelles. Et c'est bien plus facile de le faire avec un animal avant de rencontrer d’autres enfants. La complicité qui en découle permet aussi à certains enfants de sortir de l'isolement.
Nouer des relations avec autrui, c’est prendre en compte l’existence d’un autre que soi et c'est nécessairement comprendre ses différences et ses besoins. L'enfant commence ainsi avec l'animal : il prend conscience que celui-ci a besoin de moments pour manger, boire, se reposer, sortir. S'il ne respecte pas ces besoins, l'animal le fera comprendre à l'enfant.
L’animal permet donc à l’enfant de se responsabiliser. Il est un grand sujet d’occupation, de conversation, un compagnon de jeu, un ami à qui il manifeste tendresse et attention. Pour les petits qui n’ont pas d’animaux c’est un grand désir ; et si l’enfant en a tant envie ce n’est pas un hasard, l’animal est bon pour l’enfant, fidèles l’un envers l’autre l’animal et l’enfant s’entendent à merveille.
Non seulement l’animal et l’enfant s’attachent l’un à l’autre mais l’animal peut protéger l’enfant face au danger, aux étrangers,… De plus, l’animal joue un rôle majeur dans l'éveil, l’éducation et l’apprentissage du petit.
Quelque soit l’animal, celui-ci encouragera l'expression d'un enfant qui aurait tendance à trop se réfugier dans le silence. Le petit garçon ou la petite fille apprend ainsi à mieux communiquer. D'abord avec son ami à quatre pattes, à plumes ou à poils ; puis avec les autres, petits et grands.
Grâce à la présence de l’animal dans la famille, l’enfant apprend le respect en général, mais aussi le respect des animaux qui comme eux pleurent, souffrent, expriment ou non leur satisfaction…. L’enfant apprend la patience, les limites : lorsque, par exemple, il va trop loin avec le chien, l’animal sait se faire comprendre sans pour autant être agressif, comme si il comprenait que l’enfant est fragile, qu’il faut en prendre soin. Mais ce n'est pas tout, l’effet d’apaisement que l’animal a sur l’enfant est aussi très souvent constaté (et apprécié) par les parents : des pleurs de bébé qui cessent devant les poissons qui nagent tranquillement dans leur aquarium, ou quand le chien se blottit ou s'agite autour du petit.
Dès que l’enfant grandit l’animal devient très vite un membre essentiel de la famille : il apprend rapidement à dire le mot chien ou chat, le bisou pour dire bonne nuit à l’animal devient un passage obligé avant le coucher, l’enfant observe, imite l’animal et apprend l’amitié, la complicité du chien qui joue avec lui.
De nombreux psychologues reconnaissent les bienfaits et même parfois la nécessité d’un animal : quelqu’un à qui raconter ses histoires, un compagnon pour ne pas avoir peur d’être seul à la maison, autant de rôles que l’animal domestique remplit à merveille…

Article lu et partagé via CE BLOG