samedi 23 mai 2015

La vie pratique Montessori

A PÉDAGOGIE SCIENTIFIQUEVIE PRATIQUE

TOUT SAVOIR SUR LA VIE PRATIQUE MONTESSORI

La vie pratique, selon la pédagogie Montessori, regroupe un certain nombre d’exercices préparant l’enfant aux actes de la vie quotidienne, comme verser de l’eau par exemple.Le principe de ces exercices, est de sortir une activité de son contexte afin de permettre à l’enfant de s’exercer autant de fois qu’il le souhaite et en toute sécurité.

POURQUOI FAIRE DES EXERCICES DE VIE PRATIQUE ?

Avec les activités de vie pratique, votre enfant va affiner ses gestes et surtout apprendre à faire seul. Ces exercices vont répondre également aux périodes sensibles de l’enfance de l’ordre et du mouvement entre autres.
L’objectif principal pour l’enfant, est son autonomie et son indépendance face à l’adulte.

4 AXES DE TRAVAIL POUR LA VIE PRATIQUE

Maria Montessori a partagé les exercices de vie pratique en 4 axes de travail correspondant chacun à un domaine de compétences :

1. LE SOIN DE L’AMBIANCE

L’enfant va apprendre à déplacer les objets en silence, à dérouler un tapis, à prendre soin des plantes, etc. Bref, tout ce qui est nécessaire au bon déroulement de la vie de classe, ainsi qu’au maintien de l’espace de vie propre et ordonné.

2. LE SOIN DE LA PERSONNE

L’enfant va apprendre comment prendre soin de lui-même, à s’habiller seul et à se laver.

3. LA GRÂCE ET LA COURTOISIE

Ces exercices vont permettre à l’enfant d’acquérir les codes sociétaux propre à sa culture ou à la culture du pays dans lequel il habite, les règles de politesse, et le bon comportement envers autrui, adultes et enfants.

4. LA MOTRICITÉ

Les exercices de motricité vont permettre à l’enfant la maîtrise de son corps et la maîtrise de ses mouvements, notamment en marchant sur la ligne ou avec le jeu du silence.

LE MATÉRIEL

Pour la vie pratique, le matériel est à la fois très vaste et très facile à trouver chez vous, pour la grande majorité. Il vous suffira d’utiliser des ustensiles de tous les jours (pinces, pichets, cuillères,…) dont la taille et le poids sont adaptés aux petites mains.
Il est également important d’utiliser du vrai matériel cassable. Il est plus attrayant pour l’enfant, plus valorisant (faire comme un grand avec des ustensiles de grand) et permettent une auto-correction (si on manipule mal un verre, il se casse). Évitez donc d’utiliser des dinettes en plastique par exemple.

L’ATTITUDE DE L’ÉDUCATEUR

Cette partie s’adresse plutôt aux mamans pratiquant la pédagogie Montessori à la maison, dans un cadre d’Instruction en Famille, ou pas.
En tant que maman, nous avons parfois le besoin de tout gérer et surtout de tout diriger. Mais notre rôle d’éducatrice, est avant-tout de guider nos enfants. Il est souvent difficile de laisser son petit faire seul, à cause certainement de notre culture, et nous reproduisons des schémas nocifs pour l’apprentissage de nos enfants, inconsciemment.
Être éducatrice, c’est savoir aussi s’effacer, laisser son enfant devenir indépendant.
Avant de présenter une leçon de vie pratique, n’hésitez pas à vous entrainer seule. Analysez les gestes indispensables au travail demandé par l’activité, décomposez-les, et entrainez-vous à la présentation. Il est important que l’enfant ai les clés qui vont lui permettre de faire son travail de façon sereine et efficace. Peu importe s’il ne fait pas exactement la même chose que vous par la suite, l’essentiel est qu’il maîtrise son geste et comprenne le fonctionnement. De cette présentation va dépendre la finesse et l’exactitude de son geste. Il ne claquera plus les portes mais les fermera. Il deviendra alors un adulte à l’aise dans l’espace, aux gestes fins.
Il est important que ce soit l’enfant qui choisisse son activité, mais c’est vous qui allez les placer sur des étagères à sa taille. Il est souvent difficile, lorsque l’on pratique la pédagogie Montessori chez soi, d’avoir un espace entièrement dédié à l’apprentissage. Rien ne vous empêche alors d’organiser votre appartement ou votre maison de façon à ce que l’enfant fasse une partie des activités en dehors de la pièce dédiée à la classe. Il peut très bien apprendre à se laver dans la salle de bains, apprendre à transvaser dans la cuisine, ou apprendre à pendre le linge dans la buanderie. L’essentiel est que le matériel soit à sa hauteur et qu’il puisse le trouver facilement et en toute sécurité. N’hésitez donc pas à prévoir des aménagements chez vous, c’est très simple et peu coûteux.

S’il y a des points que nous avons omis de mentionner, n’hésitez pas à les partager avec nous. Nous éditerons cet article avec plaisir !