lundi 17 novembre 2014

Une matinée pluvieuse chez Alain et Hélène

Je suis actuellement en plein formation "pédagie Montessori" et... j'adoooooooooore !

Premier livret  terminé avec une note de 18,75 au premier devoir (en mode fière de moi :-) )

Dans cette première partie j'ai pu découvrir et apprendre :

La vie de Maria Montessori.
Les concepts de sa méthode éducative.
La pédagogie Montessori.
Le rôle de l’adultes, les ambiances Montessori

Cette formation est à la hauteur de mes espérances, je prends un réel plaisir à la faire, j'ai donc commencé le 2ème livret ou il est question de construire un projet d'accueil Montessori afin de pouvoir obtenir le statut  d'Assistants Maternels Spécialisés Montessori.
Créer une ambiance Montessori chez soi, le matériel.
Concilier Montessori et exigences de la PMI.

Nous sommes à fond dans notre projet car il me tient énormément à coeur, c'est vraiment ce que je souhaite proposer au quotidien aux parents et aux enfants que nous accueillons.
Au fil de mon avancement je me rends compte que certains points sont déjà "en place", d'autres en devenir et d'autres à repenser : c'est tout un cheminement qui s'installe, des remises en question pour un meilleur accueil et qualité de notre travail.
Aujourd'hui je suis vraiment en adéquation avec mon travail, mes valeurs et mes objectifs.

C'est donc en application de cette pédagogie que ce matin j'ai revue ma façon de proposer les activités aux enfants : 
Il s'agit de proposer des activités qui correspondent à leur "période sensible" = ok
Forte de l'observation quotidienne des enfants je sais vers quels ateliers vont aller leur préfèrance.

Sur le principe : chacun fait comme il veut quand il veut jusque là tout va bien, sauf que...

Chacun doit pouvoir progresser et avancer selon ses propres expériences : pas de concurrence (et lorsqu'ils travaillent en groupe c'est souvent pour faire "comme l'autre" même si je n'incite pas du tout en ce sens) ; pas de comparaison (Lola a déjà délaissé un bonhomme car elle n'était pas arrivée à coller les yeux comme ceux de Yuna qui lui plaisaient et du coup s'est vue gacher sa création car déçue par ce qu'elle avait fait) et surtout à son rythme !!!!

Donc...

J'ai mis en place plusieurs ateliers avec eux en leur expliquant comment ils allaient fonctionner :

Voici donc une vue d'ensemble ce que cela donnait :


en premier plan notre grande table d'activités : 
une moitié avec l'atelier peintures d'automne au coton tige  proposé, l'enfant qui souhaitait  s'y installer devait enfiler une blouse ;elles sont sur un petit porte manteau derrière que l'on ne voit pas, accessibles facilement, j'ai retiré les 4 blouses pour n'en laisser qu'une : une seule palette de peinture et du matériel pour un seul enfant la consigne : chacun son tour.
On attend que le copain ou la copine ait posé sa blouse pour pouvoir y aller à son tour.


L'autre moitié de la table d'activité (que l'on ne voit pas ici) la famille patate et ses accessoires attendent qui voudra bien jouer avec eux ;-)
Pareil : une seule chaise on peut y aller si la place est libre


en second plan les deux bacs sensoriels :

tapis bleu : le bac de riz
consigne : le tapis symbolise l'espace pour cette activité, un seul enfant par bac

tapis rouge : le bac de sable de lune
comme pour l'autre bac un seul enfant à la fois et le tapis rouge délimite l'air de jeu de cette activité

et enfin au fond notre petit espace salon et sa bibliothèque où les 3 loulous sur la photo, m'avaient invités pour que je fasse le clown  leur lise l'histoire du poisson et de ses sentiments qui remporte un grand succès en ce moment :

Bien sur en libre accès la partie jeux d'imitations, il est bien entendu qu'aucun atelier n'est obligatoire, on est lundi et on a le droit d'avoir "juste envie de s'amuser" à la dînette, aux voitures...

Je dois être tout à fait honnête, entre la belle théorie des cours et la pratique j'avais un énorme doute quand au bon fonctionnement de cette matinée.

J'ai (la mauvaise ?) habitude de "diriger" les activités car comme jusque là elles étaient collectives pour ne pas que ça dégénère il fallait bien un adulte pour cadrer toute cette belle énergie.

et là... Mea culpa... oui nous pouvons faire confiance aux enfants car ils savent très bien s'auto gérer,
Tout le monde a très bien compris les consignes : la famille patate a été rangée dans sa boîte lorsque Lola n'a plus souhaité jouer avec, Yuna a pris sa place dans le plus grand calme et a elle même rangé le tout une fois terminé.

Louisa qui découvrait pour la première fois le bac de riz y a passé un temps fou : quel bonheur de la voir ainsi faire ses expériences !
Les copains ne l'ont pas ennuyé en voulant lui prendre la place mais sont allés vers les autres ateliers "en attendant"

Victor a voulu essayer la peinture au coton tige et finalement ça ne l'a pas inspiré, il est allé poser son tablier qui s'est vite vu reinvesti par Yuna qui adore la peinture ; Victor  s'est essayé au sable de lune et s'en est bien amusé.

Nous, nous sommes mis (Alain et moi) en retrait et les avons laissé gérer : ça a été LA révélation, chacun affairé à une activité et dans un calme...

A la fin de la matinée, Lola m'a demandé de leur lire l'histoire "aujourd'hui je suis..." 

Merveilleuses expériences et super matinée : j'adore la pédagogie Montessori !!!!
Dorénavant mon organisation sera différente :-)

A bientôt pour de nouvelles aventures... ;-)